Cesser de se chicaner

 

Quoi de plus désagréable que de se chicaner. Il y a des couples qui préfèrent se taire plutôt que de risquer la chicane. Certaines chicanes sont banales, on s’en remet facilement et on finit par un <bon c’est vrai, t’as raison, je vais faire un effort pour ne pas laisser trop de traîneries >
D’autres chicanes par contre sont très difficiles à vivre. Elles nous amènent sur le bord de la séparation. Cela nous atteint et l’on réagit sans pouvoir se contrôler. Et à chaque fois, le même sujet nous fait réagir de la même façon. Que se passe-t-il?

Habituellement, les chicanes les plus virulentes sont liées à des attaques personnelles qui remettent en cause notre compétence. On se sent tout à coup, moins que rien.  L’autre nous déprécie. Notre partenaire qui devrait nous aimer et nous encourager, devient la personne qui nous blâme, qui nous dit qu’on est pas correct. On est pas d’accord, c’est exagéré et puis l’autre n’est pas mieux que nous, < et toi quand tu ne me réponds pas tu n’est pas plus respectueux.> On se défend, on ne l’accepte pas. On attaque à notre tour.

<Cela fait trois jours qu’on ne se parle plus, depuis la dernière chicane.
Que vas-t-il se passer?
Bon, j’ai peut-être exagéré, j’ai été un peu fort.
Je l’aime mais c’est arrivé juste au mauvais moment, je ne filais pas ce jour là.
Je voulais  juste être bien et voilà qu’on me tombe dessus.
Comment faire pour que cela arrête?>

 

Ces attaques sont souvent subtiles. Par exemple;
lorsqu’on donne un ordre à son partenaire,
lorsqu’on lui dit qu’il a payé trop cher.
Dans un couple qui se blâme, les messages deviennent de plus en plus subtils. Parce qu’ils font référence à d’autres événements passés. <Je sais ce que tu penses, tu penses que je ne suis pas capable>
Les jugements sont néfastes.
Lorsqu’on juge l’autre on se met au dessus de lui.
La relation devient déséquilibrée et non pas d’égale à égale.

Les relations conjugales sont souvent assymétriques i.e. un des partenaires a une meilleure confiance, un autre est plus habile à parler, ou plus économe, ou plus riche, ou plus habile manuellement, ou plus sociable, ou plus connaissant…. En fait, on est jamais pareil, c’est pour cela qu’on est ensemble.

Ces différences devraient nous mettre en valeur mais elles peuvent aussi faire ressortir les défauts du partenaire, ses susceptibilités. Ça devient alors négatif. L’autre nous demande de changer mais on comprend qu’il ne nous aime pas.
<Si tu vis des problèmes au travail c’est que tu n’es pas assez conciliant.>
<Si nous avons des problèmes financiers c’est que tu ne gagnes pas assez.>
<Tu es trop brusque, trop sévère, trop rigide avec les enfants.>
<Et toi tu es trop molle.>
Avec de telles paroles, les conjoints en ressortent meurtris et blessés.

La chicane ne donne rien de positif. Elle crée une distance et nous éloigne des vrais solutions.

Ëtre d’égal à égal, c’est de ne pas chercher à prendre le dessus sur l’autre. On ne peut pas juger l’autre, on peut seulement lui dire que telle ou telle chose nous dérange. On peut exprimer son malaise, sa colère, son désaccord mais pour qu’un message négatif soit entendu on doit aussi s’assurer d’exprimer ce que l’on aime chez l’autre, lui dire aussi qu’on l’aime, qu’on est bien en sa présence, qu’on aime sa compagnie, les activités que l’on fait ensemble.

André Surprenant

© Objectif couple - centre de consulation conjugale