LE PATIENT ANGLAIS

Ce film nous dépeint deux histoires d'amour comme beaucoup de personnes les aiment. Les émotions y sont continuellement exacerbées. Nous confrontant immédiatement à la souffrance, le film nous transporte dans le décor féérique du désert qui suggère l'aventure mais aussi le risque, le danger. On nous présente l'histoire d'un couple dont l'homme néglige un peu sa femme. Trop sur  de lui, il la laisse dans les bras d'un autre où surgit la passion. C'est cet amour passionné qui nous fait rêver, nous entraîne dans une quête d'absolu au prix même de la mort. Ce type de film, louangé par la critique, est en fait sur le plan de l'amour un très mauvais modèle. Il décrit un amour immature basé uniquement sur le désir charnel, la passion ou la croyance idéalisée d'être fait l'un pour l'autre. Ce n'est pas de l'amour mais de la passion qui nous indique davantage l'ampleur de nos manques, de nos carences sur le plan du désir. Se faire désirer et désirer l'autre sont des sources de gratification importantes mais, vécues sur un mode passionnel elles sont impossibles parce qu'elles sont débranchées de la réalité.

par André Surprenant Ph.D., psychologue



© Objectif couple - centre de consulation conjugale